Point essentiel :

L’égalité et l’équité des genres pourrait engendrer des niveaux de productivité plus élevés et de meilleurs moyens d’existence en milieu rural.

POURQUOI?

Les rendements et les niveaux de productivité sont, en règle générale, moins élevés chez les femmes que chez les hommes qui sont exploitants cacaoyers. Combler l’écart de rendement sexospécifique permettrait de générer 30 000 Mt de fèves de cacao (Banque mondiale, 2012).

Cet écart s’explique par une série d’obstacles auxquels les femmes sont confrontées : des niveaux d’éducation inférieurs, des parcelles moins grandes et moins fertiles, des contraintes de temps dues à d’autres responsabilités (ménagères) concurrentes et l’accès limité au crédit, aux intrants, à l’équipement et à la formation. Au Ghana par exemple, le pourcentage d’exploitants de cacao de sexe féminin sans éducation est le double de celui des exploitants de cacao masculins.

Les femmes ont en outre moins accès à la terre et à l’adhésion à une coopérative et ont, par conséquent, moins accès à la formation, au crédit et aux intrants.

Meilleure pratique : Cocoa Life

« Nous croyons que l’égalité des genres profite à tous et qu’elle est essentielle si l’on veut garantir la prospérité des communautés cacaoyères. C’est pourquoi la promotion de l’autonomisation des femmes constitue une thématique transversale de Cocoa Life depuis 2008. » En Côte d’Ivoire et au Ghana, Cocoa Life prend des mesures pour lutter contre l’inégalité des genres. Une série d’actions sont déployées pour développer leur travail au niveau du genre et dans cinq domaines clés du programme :

Agriculture : Améliorer la formation des agricultrices et des femmes qui travaillent dans les fermes de cacao, augmenter l’accès des femmes aux intrants agricoles, à la possession de terres et à l’adhésion aux organisations d’agriculteurs.

Moyens d’existence : Augmenter l’accès des femmes aux moyens de financement ; améliorer l’alphabétisation et la sécurité alimentaire des ménages.

Communauté : Permettre aux femmes de jouer un rôle actif dans le processus décisionnel au sein de leur foyer, leurs communautés et dans les forum d’agriculteurs de la région et du pays ; inciter les femmes à élaborer des plans d’action communautaires ; sensibiliser les dirigeants communautaires, les partenaires de mise en œuvre et les équipes de Cocoa Life à l’égalité des genres ; attirer l’attention des institutions de l’état au niveau du district et à l’échelle nationale sur les problématiques touchant les femmes.

Jeunesse : Promouvoir l’implication des femmes et des jeunes filles dans des programmes « ambassadeur du cacao » et des clubs de lecture communautaires.

Suivi et évaluation : Les indicateurs clés de performance (notés KPI) de haut niveau mondial et les mesures locales ont été conçus afin de répondre à notre engagement visant l’intégration du genre dans chaque objectif et secteur d’intérêt du programme.